samedi 28 avril 2018

Les loyautés de Delphine DE VIGAN


Quatrième de couverture

"Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d'innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révélerait sous la chaleur de la flamme? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe?"

Delphine de Vigan.

Mon avis

C'est un roman raconté à quatre voix, deux enfants, Théo et Mathis, amis plus que copains, dans la même classe de cinquième, et deux adultes, deux femmes, une enseignante, Hélène, professeur principal des deux collégiens, et Cécile, la maman de Mathis.
Si on excepte Mathis, que sa maman veut vraiment aider, on est au coeur même de l'enfance maltraitée. Mais Mathis ne veut par trahir Théo. Théo veut protéger son père…Non-dits, désespoirs!
Chacun avec ses blessures, ses peurs et son enfance cabossé va essayer de progresser, d'aider. Une belle écriture, beaucoup de pudeur.

Ma petite anecdote:

"Les loyautés m'a, pour des raisons personnelles moins interpelé que "Rien ne s'oppose à la nuit", et moins angoissé que "D'après une histoire vraie", j'ai aimé retrouver Delphine de Vigan pour la quatrième fois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire