jeudi 26 avril 2018

Juste après la vague de Sandrine COLLETTE


Quatrième de couverture

Une petite barque, seule sur l’océan en furie. 
Trois enfants isolés sur une île mangée par les flots. 
Un combat inouï pour la survie d’une famille. 

Il y a six jours, un volcan s’est effondré dans l’océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et sœurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, il n’y a plus qu’une étendue d’eau argentée. Une eau secouée de tempêtes violentes, comme des soubresauts de rage. Depuis six jours, ils espèrent voir arriver des secours, car la nourriture se raréfie. Seuls des débris et des corps gonflés approchent de leur île.
Et l’eau recommence à monter. Les parents comprennent qu’il faut partir vers les hautes terres, là où ils trouveront de l’aide. Mais sur leur barque, il n’y a pas de place pour tous. Il va falloir choisir entre les enfants. 


Une histoire terrifiante qui évoque les choix impossibles, 
ceux qui déchirent à jamais. Et aussi un roman bouleversant 
qui raconte la résilience, l’amour, et tous ces liens invisibles 
mais si forts qui soudent une famille.

Mon avis 

Une vague a tout emporté, tout retourné, leur monde est chamboulé, disparu, englouti! Une chance, la famille est restée unie, les parents et leurs neuf enfants sont sains et saufs. 
Une barque, pour fuir, parce que l'eau monte… surement, de plus en plus vite. 
Une barque trop petite,  il va falloir choisir! Ils ont choisi! Ils ont sacrifié trois de leurs enfants… il a fallu faire ce choix … ajouter à l'horreur du désastre provoqué par la nature, l'horreur d'un choix tellement inhumain!
L'horreur transporte le lecteur. Les choix nous révoltent. C'est si facile au fond de son canapé de condamner cette mère, ce père… et même les enfants choisis… 
Une, puis deux petites barques, des coquilles de noix dans l'immensité de l'océan, la volonté, le courage. 
C'est un roman magnifique où on parle pas d'amour, on ne parle que d'amour. Un roman où le sacrifice est au coeur de l'action. 
L'auteur nous prend par la main et nous apprend à naviguer contre les éléments, nos mains deviennent calleuses, la rage au coeur nous luttons contre les éléments!
Encore un grand moment de lecture grace à 

Ma petite anecdote

Je ne pensais pas lire ce roman aussi vite. J'ai pu partager mes impressions avec ma fille tout au long de ma lecture. Sans doute un plus en parlant de notre vision de la mère et du père.
L'avis de Laurence 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire