mercredi 1 avril 2015

L'ours de Dalécarlie

Laure MALAPRADE

Quatrième de couverture

Qui était réellement le grand-père d’Emma ? Qu’a-t-il vécu pour choisir une vie si solitaire, tel un ours dans sa caverne ? Qu’est-il advenu de son épouse, disparue bien longtemps avant la naissance d’Emma ? Alors qu’il se meurt, Emma rejoint à son chevet sa mère, en Suède, dans le comté de Dalécarlie. A la recherche de son histoire et de ses origines, elle va découvrir un secret de famille inattendu, dont la révélation aura des répercussions jusqu’au présent.

Je dois dire que j’ai pris un réel plaisir à la lecture de ce tout petit roman, sans doute parce que j’ai envie depuis longtemps de découvrir les pays du Nord de l’Europe. En suivant l'auteur, nous allons découvrir la nature, le froid aussi, nous sommes en fin d'année, mais aussi le souvenir des mois de juillet de vacances passées dans le pays de sa mère. Emma se souvient des voyages de son enfance, du plaisir à retrouver sa famille maternelle, malgré ce grand-père quasi inexistant. Elle le connaît, mais il semble ignorer sa fille et ses petits-enfants. 
Quand elle apprend que Lennart, son grand-père va mourir, Emma n'hésite pas à se rendre au chevet de ce vieil homme, dont elle ignore tout. Cet ancien professeur d'université est pour ses proches une énigme.
Avec sa mère Ester et Stina, la cousine de sa mère, Emma va partir à la découverte de cet ours que fut ce grand-père. Elles découvriront aussi qui était Saga, l'épouse trop tôt disparue de Lennart.
On découvre, au fil du roman des textes en italique, ressemblant à des lettres, ou à un journal intime datant de la fin des années quarante et nous donnant un aperçu de la vie de Lennart et de Saga.
C'est, malgré les évènements tragiques, un roman tout en nuance et en douceur. 

Je remercie Les Editions du net et Partage Lecture pour ce partenariat. 
Partenariat

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire