mercredi 15 octobre 2014

Les ténébreuses (tome II) : du sang sur la Néva

Gaston LEROUX

Quatrième de couverture

À la cour du tsar Nicolas II, Raspoutine est considéré comme un homme extraordinaire. Il a des dons de guérisseur qu'il a démontrés, et conscient de l'ascendant qu'il a sur les femmes de la cour, il compte bien obtenir leur rédemption, en les incitant à pécher avec lui, et à se purifier au cours de messes secrètes. Le grand duc Ivan n'est pas dupe de l'imposture de Raspoutine. Poussé par la curiosité, il veut assister à l'une de ses messes noires. Mais, horreur, il est découvert, pourchassé par les femmes en furie, parmi lesquelles sa propre mère. Il est alors contraint de fuir le palais impérial. C'est avec l'aide de la danseuse Hélène, qui organise sa fuite, emmenant avec lui Prisca, une jeune fille de condition modeste dont il est amoureux...

Quel plaisir de retrouver l'écriture de Gaston Leroux dans ce roman que j'ai un peu de mal à classer: Amour? Aventure? sûrement les deux.
Ayant séjourné en Russie en 1905, et étant contemporain de Nicolas II et de Raspoutine, Leroux nous décrit avec justesse une Russie où la révolte est sous-jacente.
Le grand duc Ivan (alias Pierre) fuit à travers le pays pour vivre avec Prisca, une jeune française.
C'est une course folle, des cachettes et des trahisons, des enlèvements et des meurtres, quitter ce pays ou personne jamais ne peut faire confiance à personne.
Les personnages sont tous excessifs, passionnés, pas de demi-mesure, c'est soit la haine à mort, soit l'amour à "en mourir". L'auteur ne nous laisse pas reprendre notre souffle.
Gaston Leroux profite de ce roman et nous explique les monastères russes, d'hommes ou de femmes (couvents?) et de leurs excès de violence, incompréhensibles pour nous. Dans l'épilogue, il fait expliquer à Pierre, le dernier des "Romanoff" son point de vue plein de bon sens sur le futur de la Russie.

2 commentaires:

  1. Bonsoir, je ne connaissais pas ces romans de Gaston Leroux, merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fait parti de ses écrivains que j’aime retrouver de temps à autres.
      Merci de ton passage.
      Bonne journée et bonnes lectures!

      Supprimer