vendredi 11 mars 2016

Orages

Estelle THARREAU

Quatrième de couverture

Si vous éleviez seule une fille de seize ans et que votre petit ami devenait trop encombrant, refuseriez-vous un travail et une belle maison dans un village de carte postale où tout le monde semble prêt à vous aider ? Il est probable que non. Pourtant, vous auriez tort !
Les nuits d'orage peuvent s'avérer mortelles pour qui ne sait pas lire entre les lignes du présent et celles d'un passé enfoui depuis plus d'un siècle dans un cahier d'écolier jauni et écorné.


Célia est une jeune adolescente très mature, c'est souvent le cas, lorsque les mamans sont fantasques. Un nouveau travail, un nouveau lycée pour Célia, un village ou "presque" tout le monde est sympathique, une maison confortable… Que demander de plus pour changer de vie. J'ai trouvé que malgré son nom, "Sauveur", le village, était un peu trop parfait, les habitants un peu trop aimables, le maire un peu trop avenant, et Béatrice Clar (la narratrice) un peu trop crédule.
D'une mansarde Célia fait son dressing, elle y découvre, bien caché un cahier, un journal que Martha, fermière pratiquement illettrée, a écrit au début du XXème siècle. J'en ai voulu à Célia de s'endormir en lisant le cahier, de devoir attendre pour connaitre la suite.
Comment sont mortes les précédentes habitantes de la maison? Quel est le lien avec le cahier?
Trop propre ce village pour ne pas avoir de mystère, trop honnêtes ses habitants pour ne pas garder de secret. J'ai eu l'impression parfois d'être dans une sorte de secte où la pensée est unique. Et qui est cette Flore Lebon, au nom prédestiné, cette bienfaitrice qu'à Sauveur tout le monde admire et que Béatrice n'arrive pas à rencontrer pour la remercier? 
"Orages" d'Estelle Tharreau, un thriller aussi addictif que mystérieux. Quand le passé tient le présent dans ses griffes, prenez garde ! C'est ainsi que l'ouvrage me fut présenté, et je dois dire que je n'ai pratiquement pas arrêté ma lecture, tant je voulais découvrir le mystère!
Une belle lecture, passionnante, prenante…et surprenante!

Merci aux éditions Taurnada et à Joël Maïssa pour ce partenariat.


6 commentaires:

  1. Très bonne chronique! Tu parles super bien de ce livre!
    Au fait, je suis Sophinette73, du forum Partage Lecture. :-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet article, il donne envie de le lire !
    Bon week-end à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christine,
      un ouvrage vraiment prenant!

      Supprimer
  3. Merci Joëlle. Votre critique a une saveur très particulière car il s'agit de ma toute première. Merci encore. Estelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours un pincement au coeur lorsqu'un auteur me laisse un commentaire!
      Merci pour ce message, et merci pour votre roman, que j'ai lu avec plaisir!

      Supprimer