mercredi 28 octobre 2015

Trois fois dès l'aube

Alessandro BARICCO

Quatrième de couverture

Deux personnages se rencontrent à trois reprises. 
Un homme commence à parler avec une femme dans le hall de son hôtel et, quand celle-ci a un malaise, il l'héberge dans sa chambre. Leur conversation se poursuit, l'homme s'ouvre à elle mais mal lui en prend. 
Un portier d'hôtel aide une jeune cliente à s'enfuir afin d'échapper à son compagnon, un individu violent et dangereux. Plus âgé qu'elle, il lui révèle qu'il a passé treize ans en prison à la suite d'un meurtre. 
Malcolm, le personnage de la première rencontre, est encore enfant quand ses parents meurent dans l'incendie de leur maison. Pour le soustraire aux suites de ce drame et l'emmener dans un endroit sûr, une inspectrice de police le conduit chez un de ses amis. 
Trois histoires nocturnes qui se concluent à l'aube et qui marquent, chacune à sa façon, un nouveau départ. Trois facettes qu'Alessandro Baricco rassemble en un récit hypnotique et puissant, non dépourvu d'élégance et même de sensualité.
Traduit de l'italien par Lise Caillat.

Trois nouvelles, ou à mon avis trois actes d'une pièce de théâtre. 
Nos deux héros se retrouvent à trois âges différents. J'ai trouvé original de les faire se rencontrer à des époques différentes de leur vie. Elle et lui adultes, puis elle jeune adolescente et lui vieux, enfin elle à quatre jours de sa retraite et lui un enfant.
L'aube, et sa lumière très particulière, la chambre d'hôtel, la rue, la voiture… et des dialogues. On entrevoit le passé, ou le futur, on comprend les drames vécus et parfois les douleurs futures.
J'ai apprécié cette lecture, rapide, facile, mais peut-être pas aussi exaltante que je l'aurai souhaitée.


2 commentaires:

  1. Je ne connais pas, merci pour la découverte. Ceci dit, je ne sais pas si ça me plairait...à voir.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis…A voir, c'est assez étrange!

      Supprimer