dimanche 8 mai 2016

L'assassin qui rêvait d'une place au paradis.

Jonas JONASSON

Quatrième de couverture

L'Évangile selon Dédé
Après trente ans de prison, Johan Andersson, alias Dédé le Meurtrier, est enfin libre. Mais ses vieux démons le rattrapent vite : il s'associe à Per Persson, réceptionniste sans le sou, et à Johanna Kjellander, pasteur défroqué, pour monter une agence de châtiments corporels. Des criminels ont besoin d'un homme de main ? Dédé accourt ! Per et Johanna, eux, amassent les billets. 

Alors, le jour où Dédé découvre la Bible et renonce à la violence, ses deux acolytes décident de prendre les choses en main et de le détourner du droit chemin…
Traduit du suédois par Laurence Mennerich.

Je pense qu'il ne faut pas chercher dans cet ouvrage autre chose qu'un divertissement. 
Les personnages sont loufoques, irresponsables. Un pasteur, Johanna, qui ne croit pas en dieu, Per reprochant à ses ancêtres d'être né pauvre, et Johan, ou Dédé, qui ne se souvient guère de ses délits, puisqu'il n'agit que pris de boisson.
J'ai parfois souri. L'auteur imagine des situations burlesques, où seul l'appât du gain compte.
Le passé de chaque héros n'est pas simple et peut expliquer cette vision négative qu'ils ont de leur  entourage.
L'auteur nous explique la religion en Suède.



6 commentaires:

  1. il a l'air sympa pour passer un moment sans prise de tête !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça, pas prise de tête!

      Supprimer
  2. J'ai tellement été déçu par "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" que je n'ai pas envie de retenter avec cet auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je te comprends, j'hésite toujours aussi quand un auteur m'a déçue à poursuivre avec lui!

      Supprimer
  3. Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire m'avait bien plu, donc pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est quand même un peu plus déjanté … Bonne lecture

      Supprimer