vendredi 15 août 2014

Manuel à l' usage de la S. qui s'ignore ...

Keyra QUINSLEY

Quatrième de couverture

Ava Lansbury a deux terribles défauts. Elle est TRES timide, et elle est TRES gentille. Elle se fait donc exploiter par son patron ( tellement banal... ), dévorer par sa famille ( déjà vu ! ), et son amant, un homme marié, la traite comme un paillasson.
Jusque là, ce pourrait être un livre de chick-lit ordinaire...
Mais quand le fantôme d’une marquise française décide de mettre son nez dans l’histoire, attention les yeux, ça va décoiffer ! Car Victoire-Alexandrine de Lance, marquise de L’Épine, n’a pas que le nom de pointu. Sa langue et son caractère le sont aussi, et bien qu’ayant vécu au 18e siècle— grand siècle du libertinage ! —, elle se révèle parfaitement armée pour affronter le nôtre...
Au contact de cette surprenante marquise, Ava va s’épanouir, gagner en assurance, parfois même contre son gré... En effet, la nuit, la marquise prend possession d’elle et la transforme en une blogueuse ultra populaire. Le nom de son site ? « I’m a bitch... SO WHAT ! » ( Je suis une Salope... ET ALORS ! )

Cet Ebook m' a été offert par les éditions Rokh pour la lecture commune de "Partage Lecture"
Un grand merci à Cassiopée de partage lecture et à Lisa des éditions Rokh pour leur initiative.

J' ai tout d' abord été séduite par ce roman.
Peu habituée des "check-list", j' ai abordé cette lecture comme un moment de détente, une lecture pas prise de tête, un divertissement sans prétention. Mais voilà que je me prend au jeu...
Une jeune femme plutôt mal dans sa peau et une marquise tout droit sortie d' un tableau de Watteau vont "cohabiter".
Pourquoi une femme moderne ayant fait des études d' art a-t-elle besoin d' être aidée par une libertine d' une autre époque pour s' épanouir... Pas de mère pour la soutenir ? Pas de soeurs ou d' amies pour discuter futilités, maquillages ou fringues ?
J' ai trouvé très agréable sa découverte des goûts, des parfums, de son corps même en "s 'accordant".
Pas facile de se lier, et pourtant, parfois un sourire suffit... et grâce à notre marquise, Ava va découvrir ses voisins...tous plus sympathiques les uns que les autres...
Environ 80 pour cent du roman et je dois dire que j' ai passé un réel bon moment.
Alors que je n' ai pas aimé du tout et lu très vite la scène de sexe. Je n' y ai trouvé aucun intérêt et je ne crois pas que ce soit du à mon âge. Je déplore qu 'on confonde trop souvent une femme libre et indépendante à une libertine (qui bien souvent dépend des hommes qu' elle fréquente)
Je n' ai pas aimé non plus ce besoin d' avoir un autre père que le sien...
Après tout, sans leur mère, Jules Renard n' aurai pas écrit "Poil de Carotte" et Hervé Bazin ne nous aurait pas parlé de Folcoche dans "Vipère au poing" ( rien ne me vient à l' esprit pour les pères...mais je suis sûre que les exemples sont nombreux).
Faire de sa mère une femme adultère et ne pas lui poser des questions sur son père biologique... J' ai trouvé ça étrange.
Quand au titre plutôt provocateur, s' il ne m' a pas choquée, certains actes me paraissant souvent plus odieux que les mots,  je n' ai pas trouvé le rapport avec le roman.

Le point sur cette lecture commune


4 commentaires:

  1. Quand est ta discussion avec l'auteur??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jeudi 28 à 20 heure.
      Au fait...Tu l'as lu?

      Supprimer
    2. non et je ne suis pas sure de l'avoir sur ma liseuse!

      Supprimer
    3. Mais comme tu as emprunté la mienne cet été, je me demandais si tu l'avais lu!

      Supprimer