samedi 16 novembre 2013

La tourmente du serpent

Sébastien CAZAUDEHORE



Quatrième de couverture:

Quelque part dans les Highlands de Papouasie Nouvelle Guinée, un Secret s'est perdu... De nombreuses années plus tard, une étrange statuette sans visage est volée dans un grand musée parisien et l'inspecteur Ulysse Treilhard est appelé pour enquêter. L'esprit accaparé par l'étrangeté croissante du crime et par les souvenirs qui ressurgissent d'un passé lointain, il se laisse peu à peu entraîner vers un monde de mystères qu'il ne croyait plus retrouver.
Sans savoir s'il poursuit un criminel, une légende ou une force plus grande oeuvrant contre lui, Treilhard replonge alors dans les jungles millénaires de Papouasie.C'est dans ces montagnes, au coeur du territoire Huli qu'il cherchera les réponses à cette énigme, intimement liée à son passé.


L' épilogue nous met de suite en appétit; 
Pourquoi Ekape court-il ? Que donne-t-il à son frère? Quel est ce secret qu' il faut à tout prix préserver?

La première partie se passe en France, à Paris et l' inspecteur Ulysse Treilhard est chargé d' enquêter sur le vol d' une statuette dans une exposition d' art tribal de Papouasie.
S' il est choisi c'est parce qu' avant d' entrer dans la police scientifique, il a été anthropologue et a plus particulièrement étudié les "Huli".
L' ambassadeur étant assassiné, Treilhard et Claire Delavau, un des membres de son équipe, vont partir pour la Papouasie afin d' élucider le mystère de la statuette volée et de trouver l' assassin de l'ambassadeur.

Parce que l'auteur est anthropologue, l' histoire policière prend une toute autre ampleur.
Partant de ce principe, j' imagine que tout ce qui touche la culture du peuple "Huli" est vrai.
J'ai donc passé des heures agréables entre une intrigue plutôt rapide, courses poursuites en voiture et marches dans la jungle...Le méchant riche et prêt à tout pour arriver à ses fins...et le peuple vivant au rythme lent de la tradition ancestrale.
Quelques clichés bien sur...mais j' espère garder en mémoire quelque chose de ce peuple de Papouasie qui grâce à Treilhard-Cazaudehore m' a passionné.


4 commentaires:

  1. Il vaut vraiment le détour, ce mélange d'enquête et de connaissance anthropologiques est un régal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement...ou connait un peu les "Huli"

      Supprimer
  2. je suis ravi que vous ayez apprécié, merci pour cette belle critique
    S. Cazaudehore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m' attendais si peu à lire un commentaire de vous que je ne sais pas trop quoi répondre.
      C'est super gentil!
      Merci.

      Supprimer